Un défi pour Merlin

Le 52, que Maryvonne va transformer en coussin pour son petit enchanteur.

Maryvonne n’en est qu’au début du début ! Mais, comme elle fait les choses dans les règles de l’art, il nous paraît intéressant de partager ses belles compétences.

Vous avez dit « rigueur, régularité, perfectionnisme » ? Voilà une belle bordée d’épingles, rangées comme à la parade et qui vont assurer à Maryvonne une bonne adhésion de la toile de fond à la batiste du dessus.

Son point de piqûre n’en sera que plus aisé et devrait, mais nous n’en doutons pas, donner un bien beau résultat. Une fois de plus, nous profitons de l’occasion proposée par Maryvonne, pour affirmer et réaffirmer que la préparation de l’ouvrage est primordial pour faciliter le travail et parvenir à une réalisation de qualité.

A n’en pas douter, Merlin sera enchanté !
Merci Maryvonne et félicitations pour cette leçon en photos !

4 thoughts on “Un défi pour Merlin

  1. Même pas commencé que je reste sans voix la préparation est d une telle régularité
    Avoir même dessiné les lignes pour faufiler
    Alors là !!!!!!!!!!!
    Bravo Maryline
    Vous nous promettez du très lourd

    1. Eh oui ! autant le tracé des lignes de bâti ne se justifie pas nécessairement (quoi que !) sur un ouvrage de petites dimensions, autant il devient obligatoire dès que l’ouvrage dépasse les 40 X 40 cm. Merci Maryvonne et Mimi de nous avoir permis de préciser à nouveau ces détails qui pourtant n’en sont pas ! Vive le partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *