Actualités

  • Triste nouvelle

    Nous apprenons avec tristesse la disparition de Mr. André Cabanel, un des plus grands collectionneurs de boutis et de piqués marseillais. Ses funérailles seront célébrées jeudi.

    Il était l’invité d’honneur de notre 2ème salon national du boutis à Caissargues et nous avait fait le plaisir de sa visite érudite et généreuse.

    Une exposition de ses pièces de collection a déjà eu lieu au Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse dans les années 2000.

    Que sa famille et tout son entourage reçoivent ici l’expression de nos plus sincères condoléances.

  • Peut-etre…

    Peut-être attend-il sa belle pour se transformer en prince charmant…

    Myriam tente une expérience !

    Elle avait envie de travailler une matière encore inemployée dans le boutis : le cuir !

    Il lui fallait donc un cuir très souple, qui se prête bien au jeu du piquage. Toutefois, si souple soit-il, le cuir reste du cuir…
    Donc, Myriam a fait fonctionner ses neurones et a débarqué chez sa couturière en lui demandant, avec sa machine à coudre, de lui trouer le cuir selon les contours du dessin. Brave fille, la couturière s’est exécutée, probablement pas sans mal, et a rendu son travail.
    Pas simple de repérer les trous dans le cuir, mais ce serait bien mal connaître Myriam que d’imaginer qu’elle renoncerait : elle en a vu d’autres !

    Elle a donc opté pour cuir est batiste pour le dessus et soie et batiste pour le dessous. Puis mise en relief et assemblage, qui n’ont pas dû être une mince affaire.

    Résultat : OSCAR !

    Faut s’appeler Myriam pour tenter une telle folie !

    On nous dit, mais c’est encore secret et que faut-il en croire ?, qu’Oscar aura des petits frères, ou des bébés, ou des copies. Bref, il pourrait se multiplier…

  • Le grenat de Perpignan
    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Du 5 novembre 22 au 9 mai 23, le Musée Provençal du Costume et du Bijou (2 rue Jean Ossola à Grasse) consacre son exposition au “Bijou de Perpignan”.

    Ci-dessous, quelques photos confiées par Eva Lorenzini et Clément Trouche, commissaires de cette magnifiques exposition.

    Les commentaires sont inutiles devant de telles merveilles. Toutefois, pour en apprendre davantage sur le grenat, sa taille, son exploitation et son histoire en général, ne manquez pas cette exceptionnelle exposition que France Boutis a plaisir à soutenir tant ces bijoux sont représentatifs de nos traditions.

    Pour en savoir davantage sur le grenat de Perpignan, vous pouvez télécharger le texte ci-dessous.

    Un grand merci au Musée Provençal du Costume et du Bijou et toutes nos félicitations admiratives pour cette magnifique exposition.

  • Internet anglais ?!

    Mais oui ! Elle a encore joué la vedette. Et pas pour n’importe qui ! Pour une chaîne Internet anglaise, de passage dans la région et qui a fait le déplacement pour se rendre sur notre stand pendant le salon Provence Prestige.

    Une vraie équipe de télévision, avec cameraman, preneur de son, animatrice et tout et tout !

    Voilà une belle occasion pour le boutis de se faire connaître outre Manche où nous comptons, cependant, quelques visiteurs de notre blog.

    Bienvenus les boutisseuses et boutisseurs anglais !

  • France Boutis est dans la presse

    Un jeune homme entre dans notre salle, sur le salon Provence Prestige à Arles, pose quelques questions bien senties, nous confie qu’il a toujours vu sa grand-mère faire du boutis et son goût pour cet art textile. Il fait un tour, visiblement de connaisseur, s’arrête autant devant les grandes pièces que devant les plus modestes, s’attarde, va et revient.

    En sortant, il se retourne et nous lance, presque comme s’il avait oublié de le faire, qu’il est correspondant de La Provence Arles et qu’il pourra peut-être publier un petit article, si l’actualité le lui permet !

    Voilà le résultat.

    Merci, jeune homme, votre intérêt nous guide et nous encourage.

  • Provence Prestige (rere)la suite

    Où l’on reparle des arlésiennes.

    Ces belles dames signaient le calendrier de la XXIVème reine d’Arles et de ses demoiselles d’honneur.

    Studieuses et souriantes, c’est avec plaisir que Camille Hoteman et ses demoiselles d’honneur ont signé le calendrier 2023 dans lequel chaque photo met en valeur une nouvelle tenue. Une merveille qui aide à faire passer l’année.

    Les tenues impeccables sont portées par ces jeunes femmes qui prennent très au sérieux leur rôle de représentantes des traditions provençales. Nous ne pouvons que les en remercier.

  • Provence Prestige (re)suite

    Une féérique table de fêtes accueille les visiteurs à l’entrée du salon. A elle seule, elle vaut le déplacement.

    Pour la nocturne de jeudi, France Boutis a reçu quelques visiteurs du soir, bien sympathiques et bien traditionnels. Voyez plutôt.

    Quelques pitchouns habillés, tellement mignons ! Ne vous privez pas du regard de la plus petite sur la robe de mariée. On imagine assez ce qui lui passe par la tête : “Quand je serai grande…”.

    Quelques autres mignonnes, qui font aussi honneur à la tradition provençale, ici typiquement arlésienne. Nous les reverrons.

    Le salon ferme ses portes demain soir, ne tardez pas…

  • Provence Prestige (suite)

    Il y a foule ! Comme chaque fois que France Boutis a l’occasion d’exposer ses ouvrages dans ce prestigieux salon, il y a foule. Les visiteurs, qu’ils soient connaisseurs ou pas, qu’ils découvrent ou pas, sont ébaubis devant le travail fourni pour réaliser ces ouvrages.

    Les stands sont très diversifiés, si bien que chacun peut y trouver ce qu’il ne cherche pas, soit pour garnir sa table de Noël, soit pour y dégoter le cadeau original qui lui manque encore.

    Dans la salle France Boutis :

    Les yeux s’écarquillent devant la table de nos démonstratrices qui répondent aux questions, expliquent, démontrent.

    Du monde, aussi, autour de la valise de Kumiko Nakayama qui, avec des bouts de tissus et des bouts de dentelle, habillent des santons. Quelle patience !

    De nouvelles images nous parviendrons probablement rapidement de nos envoyés spéciaux auxquels il a fallu bien du courage, hier soir, pour tenir jusqu’à 23 h. C’était nocturne !

    Le salon est ouvert jusqu’à lundi, passez donc nous voir !

  • C’est (re)parti !

    Nos envoyés spéciaux ont la bougeotte !

    Ils sont maintenant à Arles où le salon Provence Prestige les accueille pour cinq grandes journées d’exposition.

    Aujourd’hui, c’est l’installation.

    Disons plutôt, l’installation ET le casse-croûte ! Avant l’effort, le réconfort…

    La salle prend peu à peu tournure.

    Et voilà, c’est presque fini. Quelques images des beaux ouvrages que vous pourrez y découvrir jusqu’à lundi prochain.

    Un salon qui porte bien son nom “L’art de vivre en Provence” où le boutis trouve pleinement sa place. Venez nombreux !

  • Moncoutant J + 2

    Du monde, du monde, du monde ! Voilà ce que nous rapportent nos envoyés spéciaux de ce salon fort fréquenté et dont les exposants proposent articles et produits de qualité (puisque France Boutis y est !).

    Des visiteurs curieux et intéressés dans cette région où le boutis n’est pas “de tradition”.

    Fort heureusement, le hall est vaste et permet une circulation aisée.

    Au fond, Nanou qui essaie d’échapper à la foule de ses admirateurs !

    Et, comme le veulent tradition et convivialité, le repas des exposants.

    Nos envoyés spéciaux nous rapportent une forte vente de notre ABT.

    Si vous comptiez l’offrir pour les fêtes, vous pouvez le retrouver sur notre page Patrons. Mais dépêchez-vous, il part vite à Moncoutant !

    On nous dit aussi que certains de nos envoyés spéciaux sont fatigués et au bord du burn out… Faut-il le croire ?

  • Moncoutant J +1

    “Beaucoup de monde”, nous disent-ils !

    Nos envoyés spéciaux nous envoient quelques images de ce salon qui semble connaître un grand succès.

    Monique et Benoît en plein exercice de démonstration. Et de conviction aussi probablement !

    Sont là aussi : Alveocrea et ses modèles originaux et on a même remarqué la présence de Nanou (celle de la mercerie du même nom).

    Quelques autres exposants dont les spécificités sont un vrai régal pour les yeux (et éventuellement la carte bleue…)

    Les ciseaux du bassin de Nogent (fabrication française), les jours d’Angles de Stéphanie Michaud, Gisela Tamagno et Bernadette Baldelli brodeuses, sont un tout petit exemple de la diversité de ce salon qui propose largement de quoi s’occuper intelligemment les doigts.

    Encore deux jours pour vous régaler !

  • Où nous retrouver ?

    Pour ceux et celles qui ne nous rencontrerons pas à Moncoutant (79), vers lequel roule notre équipe “sorties”, vous pourrez nous retrouver à Arles, au salon Provence Prestige

    au cours duquel France Boutis animera des ateliers.

    Nous vous proposons, au choix, les modèles
    Cœur d’olivier ou Cœur de cigale

    Ci-dessous, les modalités d’inscription à nos stages.

    Au plaisir de vous rencontrer nombreuses autour de cet apprentissage de notre art.

  • Bientôt !

    Bientôt, vous pourrez nous retrouver au Salon “Créations autour du fil” qui nous accueille du 11 au 13 novembre à Moncoutant sur Sèvre. N’hésitez pas à vous inscrire à nos ateliers d’initiation afin d’acquérir les bases de notre art et, peu à peu, de venir grossir les rangs des passionnées que nous sommes.

    Il y a toujours de belles choses à voir, des idées à s’approprier, des échanges à initier, des créations à inventer… Bref, de quoi passer une bonne journée !

    Partagez, partagez, il en restera toujours quelque chose.

  • Un an déjà !


    Comme toutes les années, le moment est venu de renouveler votre adhésion à notre association. Vous savez qu’elle vous abonne automatiquement à votre revue Le Fil Blanc que vous recevez trimestriellement.  Nous œuvrons pour que cette dernière vous donne satisfaction et que vous y trouviez ce que nous espérons y mettre, à savoir un lien entre les boutisseuses. Vous savez aussi que vos adhésions sont essentielles pour que nous puissions maintenir la fréquence de parution et le niveau de qualité de notre revue. 

    Comme le mentionne le présent bulletin en pièce jointe, n’oubliez pas de nous faire parvenir votre renouvellement avant le 15 décembre au plus tard. Cela nous permettra de bénéficier des tarifs postaux 2022 et nous évitera d’augmenter le coût de votre adhésion, resté inchangé depuis… De plus, en cas de réabonnement postérieur à cette date, vous ne recevriez pas votre revue de janvier prochain (qui promet !).

    Nous sommes toujours heureux d’avoir de vos nouvelles, n’hésitez donc pas à nous faire parvenir vos impressions, vos trucs et astuces et les photos de vos réalisations qui animent si agréablement notre blog. 
    Vous pouvez télécharger votre bulletin d’adhésion en suivant le lien ci-dessous.

    Certain(s) d’entre vous ont pu recevoir par courriel un bulletin d’adhésion comportant une adresse de retour erronée. Un deuxième envoi vous a été fait pour rectifier cette erreur. Votre bulletin doit être envoyé à l’adresse suivante :

    Annick Valleix
    Avenue Coreil
    17 lotissement Les vignes
    83330 Sainte Anne d’Evenos


    L’équipe France Boutis

  • Un de nos passionnés

    Ils ne sont pas très nombreux à se conjuguer au masculin ! Ils n’en sont pas moins actifs. Pour exemple, notre ami Sarkis que beaucoup d’entre nous connaissent pour l’avoir fréquenté sur les stands ou pour avoir lu son portrait de passionnée (!) dans notre revue, que vous pourrez retrouver lors de l’exposition que son association “Cœur de Patch” organise les 26, 27 et 28 novembre prochain.

    Courez-y, le sourire est assuré !

    Merci Sarkis.

  • Ça n’a pas traîné…

    Marcelle nous propose déjà une première adaptation de “Sur un air de Hongrie” dont nous avons hâte de voir la suite et l’avancement. L’ouvrage sera d’envergure puisque le centre, à lui tout seul, mesure déjà 57 x 57 cm.

    Marcelle est occupée pour un bon bout de temps mais tout laisse à croire qu’elle aime ça !

    Bravo, courage et merci !

  • Il ne reste que quelques places !

    En effet, le salon de Moncoutant ne bat pas encore son plein que les places aux ateliers que nous y proposerons se font rares… Pourquoi ne pas vous (faire !) offrir deux ou trois jours de détente en Nouvelle-Aquitaine ?

    Quelques images de ce que ces ateliers vous permettront de réaliser.

    Ci-dessous, des informations nécessaires et suffisantes pour vous donner envie de vous inscrire. D’autant que rien ne vous interdit de vous régaler des deux durant ce week-end prolongé ! Un coup de fil à Margot et, hop ! c’est fait…

    Vous connaissez l’adage : “Plus on est de boutisseuses, plus on partage” ! Rendez-vous donc à Moncoutant !

  • Nouveaux patrons

    Vous ne pouvez pas ne pas les avoir remarqués dans le dernier numéro de votre revue
    Le Fil Blanc.

    Ils nous parlent de chat et d’oiseau, mais aussi de cœurs et de courbes, de Hongrie et de tradition.

    Imprimés sur batiste suisse, ils vous donneront le plaisir de les adapter à l’envie et de vous laisser aller à toutes vos fantaisies. Puisque le chat s’appelle Bleuet, tout est permis.

    Au plaisir de vos prochaines photos pour nous régaler de vos interprétations, toujours si astucieuses et si imaginatives !

    Vous pouvez les retrouver sur notre page, accompagnés de leur bon de commande, en suivait le lien ci-dessous.

    http://franceboutis.com/index.php/nos-patrons/

  • Notre amie américaine

    Celles et ceux d’entre vous qui fréquentent nos salons ont probablement déjà croisé ou entendu parler de Heather, ambassadrice du boutis aux U.S.A.

    Au cours de l’été, elle a eu l’occasion de participer à Jacksonville (Floride) au salon du quilting où son ouvrage (magnifique), bien qu’il ne soit pas du patchwork, a remporté un prix largement mérité.

    Pour preuves, quelques images reçues directement de Floride.

    Le centre qui mérite bien sa place de centre.

    Et quelques détails pour le pur plaisir des yeux.

    Nous n’avons pas d’autres précisions, notamment sur le temps que lui a demandé cet ouvrage ni sur les points employés, mais voilà une réalisation qui remporte tous nos suffrages et ne peut que susciter notre admiration.

    Félicitations Heather, grand merci de ce gentil partage venu de si loin et grand merci aussi de porter haut et loin le flambeau de notre art !

  • Comme tous les trimestres…

    Votre revue est en route… Elle devrait vous arriver prochainement.

    Elle vous parlera de passementerie, de Hongrie, de Lily, de défi, de passionné et vous proposera même de commencer à penser à Noël.

    Laissez vous porter par ces pages, combiner les dessins, imaginez vos ouvrages, réalisez des merveilles et faites nous part de ce que vous mettez en œuvre. Nous sommes toujours aussi friands de vos photos !

    Bonne lecture.